ASTM
Centre de formation en kinésiologie
270 rue du Faubourg Saint Martin, 75010 Paris
 
09 51 96 50 11

Rédaction du mémoire

Comment préparer son mémoire de kinésiologie ASTM ?

La préparation de ce mémoire n’a pas pour objet de créer un stress supplémentaire à l’élève kinésiologue, mais a pour but de l’encourager à effectuer des recherches personnelles sur un sujet qui lui plaît ayant trait à la kinésiologie.

Ce n’est pas un travail universitaire et l’ASTM est consciente des différences de parcours et de facilité d’écriture qu’il peut y avoir entre les élèves kinésiologues.

Ce que l’école recherche dans ce mémoire est l’intention mise par l’élève dans la préparation de son travail.

C’est pourquoi nous estimons important de préciser quelques règles de base quant à la préparation et la rédaction de ce mémoire

Le thème du mémoire

Le sujet du mémoire devra être approuvé par le directeur de l’ASTM ou par une personne autorisée par ce dernier (la « personne référente »). Il devra avoir un rapport avec la kinésiologie qu’il s’agisse d’un thème qui concerne uniquement cette matière ou d’un thème qui met en relation la kinésiologie avec d’autres pratiques. Plus que tout, le sujet devra plaire à l’élève kinésiologue.

Longueur du mémoire

Le mémoire, sans les annexes, devra faire entre 25 et 45 pages avec une présentation soignée et une police lisible.

Cela fait environ 10 000 mots selon le calcul fait par le traitement de texte Word.

Contenu du mémoire

Le mémoire contiendra une introduction qui aura, comme son nom l’indique, pour objet d’introduire et de limiter le thème traité. Elle devra notamment expliquer pour quelles raisons il a été choisi et le restituer dans son contexte. L’introduction est la porte d’entrée du sujet. C’est la première impression du lecteur. C’est la partie qui doit donner envie de lire la suite. Il est donc important de ne pas la négliger. Dans le milieu universitaire, l’introduction est toujours la dernière partie que rédige un étudiant.

Le mémoire devra ensuite contenir un corps de texte divisé en différents chapitres qui décrira l’analyse et le but poursuivi par l’élève kinésiologue. Chaque élève kinésiologue est libre d’exprimer sa créativité artistique dans la mise en page et les représentations graphiques dont il souhaite agrémenter son mémoire pour en améliorer le plaisir de lecture.

Le mémoire pourra enfin contenir une conclusion qui répondra à l’interrogation initialemet posée dans l’introduction.

Cas pratiques

Le mémoire contiendra un minimum de trois cas pratiques expérimentés par l’élève kinésiologue destinés à soutenir sa thèse et son argumentaire. Ces cas pratiques pourront être soit présentés dans le corps du texte même, soit repris dans une annexe.

Pour respecter la confidentialité des personnes ayant servi de consultant pour les cas pratiques, l’élève kinésiologue devra modifier leurs prénoms afin de préserver leur anonymat.

Bibliographie et citations

L’ASTM insiste à ce que les droits d’auteur de tiers soient respectés. Toute citation devra faire mention de son auteur et de l’ouvrage duquel elle a été tirée, numéro de pages inclus. L’ASTM se réserve le droit de demander à l’élève kinésiologue de produire copie de l’ouvrage servant de référence.

L’élève kinésiologue fournira une bibliographie même courte ayant servi e à la préparation de son travail.

Grammaire, style et orthographe

Nous insistons encore une fois sur le fait que l’ASTM reconnaît que tout élève ne possède pas les mêmes facilités en termes de rédaction de son mémoire. Ceci dit, il existe des outils informatiques permettant de réviser l’orthographe et la grammaire des documents que l’élève kinésiologue est censé utiliser.

S’agissant du style, il est recommandé d’utiliser un style simple, direct et des phrases courtes. C’est souvent la meilleure façon d’exprimer ses idées. Ne dit-on pas qu’une idée bien comprise s’énonce clairement. Eviter les répétitions. Si le plan du mémoire est bien construit, elles deviendront redondantes.

L’école se réserve le droit de rejeter un mémoire qui ne présenterait pas un minimum de qualité linguistique.

Timing

Il n’appartient pas à l’école de fixer un timing quant à la préparation du mémoire.

Nous ne saurons cependant que trop conseiller à l’élève kinésiologue de ne pas faire son mémoire à la dernière minute. Nous savons par expérience que cela prend toujours plus de temps que ce que l’on escomptait au départ. Il est également recommandé de laisser le temps à son projet de mémoire d’infuser pour le reprendre quelque temps après et l’appréhender de nouveau d’un œil presque neuf. Une relecture par une tierce personne, même non kinésiologue, se révélera aussi toujours de la plus grande utilité.

La personne référente de l’ASTM sera à la disposition de l’élève kinésiologue pour valider son plan et ses grandes idées afin de lui permettre d’avancer dans la bonne direction et de ne pas être pris de court par les commentaires du jury lors de la soutenance.

Pour permettre aux membres du jury de le lire et de l’annoter tranquillement, le mémoire devra être remis en trois exemplaires papier et reliés au plus tard un mois avant la date de soutenance.

Soutenance

Le mémoire sera soutenu par l’élève kinésiologue devant un jury de trois personnes dont deux seront kinésiologues.

La soutenance débutera par une présentation de cinq à dix minutes de son thème par l’élève kinésiologue. S’en suivra un débat / discussion entre le jury et l’élève kinésiologue pendant une vingtaine de minutes.

À l’issue de la soutenance, une note sera attribuée au mémoire, note qui devra être au minimum de la moyenne pour que l’élève kinésiologue puisse prétendre au titre de kinésiologue à l’issue des épreuves de validation.

Usage post soutenance du mémoire

Il appartiendra à l’ASTM et à l’élève kinésiologue de décider ensemble si le mémoire peut être rendu public, mis à la disposition des autres élèves dans les locaux de l’ASTM et transmis, comme il est de coutume, à la fédération française de kinésiologie professionnelle, sans que cette décision n’affecte la note du postulant.

Septembre 2020

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.